Association Alopecia Areata | Conseils de maquillage

Conseils de maquillage

Un maquillage spécifique pour les femmes qui ont perdu leurs cils et leurs sourcils

Les femmes qui ont perdu leurs cils et leurs sourcils ont intérêt à ne pas appliquer les règles classiques de maquillage pour lesquelles les cils jouent un rôle central. L’absence de cils ne peut pas être compensée par de faux cils, ceux-ci ne tiendraient pas en l’absence de cils sous-jacents. 
On ne peut pas non plus en tracer sur les paupières de façon satisfaisante. Le maquillage proposé ici peut en revanche recréer, sinon l’illusion des cils, du moins un « habillage » du regard similaire, qui féminise le regard. Ce maquillage ne demande pas de produits coûteux mais du soin et, au début, un peu de patience.

Il permet de passer une journée tranquille avec une vie sociale normale. Mis au point par une femme concernée par ce problème et avec des conseils d’une esthéticienne, il peut aider beaucoup les femmes qui vivent mal cette affection. Il permet une image de soi acceptable et qui est, chaque matin, un réel soutien psychologique.

Matériel

Excepté le pinceau, on peut tout acheter dans les grands magasins où la parfumerie est en libre-service, ce qui est moins coûteux et permet de faire plus librement son choix que dans les parfumeries. Ces produits sont compatibles avec le port de lentilles de contact.

Pour les sourcils :

– Deux eye-liners « feutre » (ils se présentent comme des crayons feutre, le pinceau de poils étant imbibé depuis le corps du crayon). L’un sera noir, l’autre brun (pour les brunes), ou bien l’un brun et l’autre marron (pour les blondes). Le plus sombre sera choisi avec un pinceau le plus rigide possible, pour un tracé fin.

- Un crayon à sourcil marron clair sec (c’est-à-dire dont la mine, dure, marque peu la peau : essayez-le sur le dos de la main).

Si vous avez un tatouage des sourcils, léger ou en train de s’effacer, vous n’aurez besoin que des eye-liners feutre.

Pour les yeux :

Paupière supérieure :
– Un eye-liner noir liquide, si possible en flacon, sinon présenté en cartouche avec un pinceau fixé au bouchon (pinceau qui ne vous servira pas). Pour les teins très clairs, le noir peut être remplacé par un brun, moins dur, mais essayez d’abord en noir en traçant un trait extrêmement fin.

– Un crayon de khôl noir tendre. La mention khôl ou khôl kajal doit être explicite, les autres types de crayons vous blesseraient la paupière par leur dureté. Mais il existe aussi différentes duretés dans les mines des crayons de khôl : vous devez choisir la plus tendre, elle doit laisser une traînée grasse sur le dos de la main, sans appuyer. Les blondes pourront choisir un khôl gris ou brun.

Paupière inférieure :
– Un eye-liner liquide de couleur très claire : selon le goût de chacune, il sera gris clair ou gris-bleu pour les yeux bleus, gris clair, vert pâle ou marron très clair pour les autres couleurs d’yeux. Cet eye-liner sera plus facile à trouver dans la présentation en cartouche avec pinceau. En petite surface, les eye-liners sont en majorité de couleur foncée. Il est pourtant très important d’en dénicher un clair (quitte à l’acheter en parfumerie), car les teintes foncées durcissent trop le regard en l’absence de cils.
– Un crayon de khôl gris, tendre (ou bien un autre coloris clair, assorti à l’eye-liner).

Un pinceau :

C’est une pièce essentielle de votre équipement, pour appliquer les eye-liners liquides. Les pinceaux intégrés aux eye-liners en cartouche, ou les pinceaux de maquillage vendus en parfumerie, ne conviennent pas. Il faut choisir un pinceau pour l’aquarelle ou la gouache, vendu dans un magasin de fournitures d’art. Prenez-le de bonne qualité, tels ceux en poil de martre. Il faut qu’il soit fin (pour que le tracé soit précis), mais pas trop (sinon les poils plient). Malheureusement les numéros qui indiquent la dimension des pinceaux ne sont pas standard : aidez-vous de la figure 1 pour choisir la bonne dimension.

image1

Si vous hésitez entre deux tailles voisines, prenez le plus gros. Si, en l’essayant, vous ne parvenez pas à effectuer sur la peau un tracé très fin (1 mm), faites à votre pinceau un peu de chirurgie, avec des ciseaux très fins : coupez très peu de poils à la fois, à la base de la touffe, sans chercher à modifier son extrémité. Coupez-les non pas tout autour, mais de deux côtés en vis à vis, pour donner au faisceau de poils une forme plus aplatie qu’auparavant (fig. 2) : en vous maquillant avec la  » tranche  » du faisceau de poil, votre tracé sera d’autant plus fin.

image2

 

Enfin, vous couperez le manche pour que le pinceau n’excède pas une dizaine de centimètres.

Un taille-crayon :

Il est indispensable pour appointer fréquemment les crayons. Les taille-crayons vendus en parfumerie sont meilleurs, parce que plus aiguisés, que ceux vendus en papeterie. Faites simplement sauter de la pointe d’un couteau l’éventuelle languette en plastique destinée à arrondir la pointe de la mine. Si la mine de votre crayon se brise quand vous l’appointez, placez auparavant le crayon une demi-heure en haut du réfrigérateur.

Il vous faudra aussi :

Des cotons-tiges, des mouchoirs en papier, un démaquillant liquide non gras, ainsi qu’un miroir à hauteur de visage, bien éclairé.

Maquillage manuel des sourcils

En l’absence totale de sourcils, on va réaliser tous les matins un tracé qu’il faudra placer au bon endroit et réaliser de façon symétrique, pour qu’il soit naturel. Quelques règles sont d’un précieux secours mais n’oublions pas qu’une grande variété de formes est possible selon la forme de l’oeil et du visage, et affaire de goût. La mode est à un sourcil assez épais.
Un arc de longueur idéale part de la verticale du coin interne de l’oeil et se termine assez loin, sur une ligne droite passant par l’aile du nez et le coin externe de l’oeil (fig. 3). Placez un petit point sur ces deux repères, avec le crayon à sourcils sec, de façon symétrique pour les deux sourcils. Ebauchez ensuite un tracé linéaire au crayon, qui sera simplement un guide pour la suite. Un tracé simple démarre, depuis la verticale de l’oeil, en montant légèrement jusqu’à l’aplomb de la pupille, puis il part presque à l’horizontale pour redescendre légèrement en rejoignant votre deuxième point repère (fig. 4a). Un tracé avec une inflexion est aussi très courant. Pour tout votre maquillage, travaillez toujours de l’intérieur de l’oeil vers l’extérieur. Commencez par le côté droit si vous êtes droitière et, pour le côté gauche, retournez votre main. Prenez appui des doigts repliés ou du poignet sur votre visage, pour plus de stabilité.

iamge3

Lorsque ce tracé de base vous convient des deux côtés, réalisez avec l’eye-liner feutre le plus clair (brun pour les brunes, marron pour les blondes), des poils en arcs parallèles, tracés de bas en haut, espacés de 3 ou 4 mm (fig. 4b).

image4

Ils seront presque verticaux du côté interne du sourcil, puis de plus en plus couchés vers l’extérieur. Réalisez chaque trait d’un geste vif, plus appuyé au début qu’à la fin, pour qu’ils soient fins à l’extrémité terminale. Puis, avec l’eye-liner feutre foncé (noir pour les brunes, brun pour les blondes), refaites ensuite un passage identique mais avec des traits intercalés entre les précédents (fig. 4c). Vous obtiendrez un sourcil plus en relief qu’avec l’eye-liner clair seul, et moins dur qu’avec l’eye-liner foncé seul. Si vous portez une frange effilée descendant jusqu’à mi-paupières, ces sourcils conviendront d’autant mieux.

Dermo-pigmentation des sourcils

Pour éviter de maquiller ses sourcils tous les matins, on peut réaliser un tatouage temporaire, avec des pigments végétaux introduits dans la peau. Réalisé par certaines esthéticiennes ou dans des instituts spécialisés, il s’efface en 1 à 3 ans selon les types de peau.
Son avantage est le confort psychologique de se réveiller avec, et de savoir qu’il ne s’effacera pas, par accident, au cours de la journée. Si vous optez pour cette solution, sachez qu’elle est assez onéreuse (1000 à 2500 Frs) et, selon les sensibilités individuelles, un peu douloureuse ou simplement désagréable. Si vous êtes décidée, faites-vous indiquer une bonne adresse ou demandez quelques garanties sur l’expérience de l’esthéticienne (photos de travaux antérieurs).
Réservez une après-midi et prévoyez une soirée calme (léger mal de tête et tiraillement). L’esthéticienne réalise d’abord un tracé au crayon qui doit vous convenir et être parfaitement symétrique, avant de commencer le tatouage. Lors de la préparation des pigments, on recommande de ne pas choisir un marron trop rouge qui peut virer à l’aubergine dans la peau (pour une brune, un brun cendré convient). Le tatouage s’effectue avec un appareil spécial muni d’une aiguille (faites-vous préciser qu’elle est neuve). 
Plutôt qu’un remplissage continu de la zone du sourcil, demandez un tracé de poils comme celui que vous réalisez vous-même (il devra alors être réalisé avant au crayon, avec des poils plus espacés qu’avec l’eye-liner feutre). Pendant quelques jours, vos sourcils paraîtront très foncés, c’est normal. Ils s’éclairciront beaucoup avec la cicatrisation complète.

La dermo-pigmentation est généralement effectuée en deux séances espacées, de façon à repasser les traits qui n’auraient pas « pris ». Même très léger, ce tatouage est très intéressant pour guider un maquillage manuel quotidien.

Maquillage des paupières

Application des eye-liners

Paupière supérieure :
Un trait d’eye-liner noir, le plus fin possible, va être appliqué au pinceau sur la ligne d’implantation naturelle des cils. Pour bien situer cette ligne, remarquons que le bord de la paupière forme à cet endroit comme une arête, un angle qui délimite un bord externe, et un bord interne (fig. 5). C’est juste sur cette arête qu’il faut placer le trait et, si vous avez un doute, plutôt trop à l’intérieur que trop à l’extérieur.

image5

 

Trempez votre pinceau dans l’eye-liner et essuyez-le très soigneusement sur le rebord du flacon, d’un côté puis de l’autre, de façon à donner au faisceau de poils du pinceau une forme aplatie. Si votre eye-liner est en cartouche, récupérez une petite quantité de produit, avec votre pinceau, directement sur le pinceau attaché au bouchon. 
Pour que le trait soit très fin, vous le tracerez avec la tranche du faisceau de poils. Commencez par l’oeil droit, allez de l’angle interne de l’oeil vers l’angle externe. Présentez le pinceau horizontal, tangent à l’oeil, et appuyez les doigts repliés sur la joue. L’oeil reste mi-ouvert. Dès que le tracé dévie, arrêtez-vous. Humectez un coton-tige avec le démaquillant et essorez-le en l’appuyant bien sur un mouchoir en papier. Enlevez par petites touches la partie du tracé qui ne convient pas, et séchez-la éventuellement avec un coton-tige sec. Lorsque votre tracé arrive à environ 1/2 cm du bord externe de la paupière, le tracé s’écarte du bord à l’horizontale, et se prolonge au-delà de l’oeil en une courbe harmonieuse. Cette sorte de « petite queue » a une forme idéale lorsqu’elle rejoint une ligne imaginaire qui prolongerait le bord de la paupière inférieure (fig. 6). Elle doit être naturelle vue de profil (contrôlez cela avec deux miroirs en angle). On obtient ainsi une imitation de la courbure des cils, très féminine.
Dans un maquillage classique, l’eye-liner est tracé au-dessus de la ligne des cils, et la « petite queue » est souvent réalisée avant d’atteindre l’extrémité de la paupière, au-dessus de celle-ci.

image6

 

Paupière inférieure : 
Plus facile à réaliser (avec l’eye-liner clair), ce trait sera aussi très fin et placé sur la ligne d’implantation des cils (fig. 5), d’un bord à l’autre de la paupière (fig. 7). Evitez les eye-liners sombres qui durcissent le regard, surtout en l’absence de cils.

image7

 

Application des traits de khôl :

Le but est de cacher le rebord interne de la paupière. Ce rebord, lorsqu’il n’est pas recouvert par le voile des cils, est très voyant et accentue leur absence. Le khôl, substance naturelle, peut être appliqué sans désagrément sur le rebord interne de la paupière, si on l’a choisi très tendre. On peut toujours amollir encore la mine en faisant tiédir le crayon. Ayez toujours des crayons très bien appointés pour un tracé précis.

Paupière supérieure : 
D’un doigt de la main gauche, remontez la paupière pour dégager son rebord interne (fig. 6). Faites un trait de khôl de l’autre main, contre l’eye-liner sur la moitié ou les deux tiers de l’épaisseur du rebord de la paupière, et seulement dans la partie centrale de la paupière, en forme de lune renversée. Latéralement, on n’applique donc pas de khôl aux extrémités interne et externe de la paupière. Si votre tracé est trop long, ou trop épais, effacez ces bavures avec un coton-tige imprégné de démaquillant et bien essoré. Lâchez alors la paupière.

Paupière inférieure : 
Le khôl gris ou d’une autre teinte claire va être appliqué de la même façon, mais ici d’un bout à l’autre de la paupière inférieure (fig. 7).

Quelques conseils pour finir …

Ce maquillage est discret et naturel si les tracés sont réalisés très fins, mais il faut un peu d’habitude pour y arriver. Il est possible qu’après avoir appliqué le khôl, vous trouviez que votre maquillage est trop voyant, trop épais : prenez alors un coton-tige imbibé de démaquillant et essoré, puis par petites touches, en changeant de coton-tige dès qu’il est noirci, amincissez par le haut le trait d’eye-liner de la paupière supérieure. N’en gardez qu’une très fine ligne. Reprenez alors le pinceau et l’eye-liner noir, et refaites à ce trait une bordure supérieure nette, mais surtout sans dépasser le nouveau tracé. Faites de même pour la paupière inférieure. Si l’impression persiste, donnez-vous le temps du recul. Regardez-vous de loin dans la glace, sortez, demandez à vos proches ce qu’ils en pensent. Peut-être avez-vous simplement besoin de vous habituer à votre nouvelle image. Sinon, il faudra adapter le maquillage à vos préférences.

Pour le reste du maquillage, une seule règle : tout ce qui donne discrètement de l’éclat au visage mettra en valeur votre visage, mais tout ce qui est voyant attirera l’oeil sur l’absence de cils. Par exemple, il n’est pas forcément utile d’appliquer un fard à paupière, vos yeux seront plus naturels. Pour les lèvres, préférez un trait de crayon « contour des lèvres » estompé avec un simple stick anti-gerçure, plutôt qu’un rouge à lèvre voyant. Ayez « bonne mine », si possible pour de vrai, mais sinon avec une poudre de couleur naturelle appliquée sur les joues. Une dernière touche : avec un doigt, récupérez un peu de couleur sur vos lèvres, et passez-le sur la paupière supérieure, dans sa partie externe.

Un truc vestimentaire : tout ce qui encadre le visage d’un ton sombre, tel un grand col en V ou une écharpe sombre, fera ressortir le noir de l’eye-liner et l’éclat des yeux (exactement comme un tableau encadré de noir paraît plus sombre qu’un tableau encadré de blanc).